François Kollar, photographe du travail

A- A100% A+ Imprimer

Jusqu’au 22 mai 2016, le Jeu de Paume à Paris a présenté l’exposition « François Kollar, un ouvrier du regard ». Austro-hongrois immigré en France, employé des chemins de fer puis tourneur chez Renault, François Kollar (1904-1979) a consacré une grande partie de son œuvre de photographe à la représentation du travail ouvrier.

En tout, 130 photographies de François Kollar ont été présentées dont celles de la série « La France travaille » réalisée entre 1931 et 1934. Cette commande des éditions Horizons de France a fait de Kollar l’un des grands reporters industriels du XXe siècle. Ses photos sont toujours là pour nous faire découvrir le quotidien des ouvriers, la manière dont les hommes et les femmes s’inscrivent dans la société via le travail, et les changements intervenus dans l’économie depuis les années 1930. Certaines de ses œuvres ont illustré des textes d’écrivains de l’époque, dont Paul Valéry.

Le Jeu de Paume a recréé cet univers en mettant en lumière les divers secteurs d’activité qu’il a photographiés : l’industrie, l’agriculture, l’artisanat, le transport automobile, nautique et ferroviaire, etc.

L’exposition comportait également d’autres œuvres du photographe, notamment des portraits de célébrités.

Plus d’informations sur l’exposition « François Kollar, un ouvrier du regard »

........................................

Photo : « Renault. D’une main l’ouvrier fait tomber le sable. Billancourt (Hauts-de-Seine) » – 1931-1934 – © François Kollar/bibliothèque Forney/Roger-Viollet – site internet du Jeu de Paume

 

Soyez le premier à écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.