Retour à la frise

1971 - 1973

Fin de l' « étalon or-dollar » et passage à un système monétaire international de changes flottants

Suppression de la convertibilité en or du dollar en 1971. Les taux de change des monnaies ne sont plus fixes à partir de 1973.

En 1944, les accords de Bretton Woods avaient mis en place un système de changes fixes entre les monnaies et l'or ou le dollar, la clé de voûte du système étant la possibilité de convertir, selon une parité fixe, le dollar en or (35$ l'once d'or). Cependant, à partir des années 1960, ce système butte sur les déficits extérieurs des États-Unis qui importent plus qu'ils n'exportent et financent la différence par création monétaire. La quantité d'« eurodollars » (des dollars détenus par des agents ne résidant pas aux États-Unis) en circulation dans le monde se développe rapidement, d'autant plus que des banques situées hors des Etats-Unis (en Europe notamment) se mettent à accorder des crédits en dollars. Les réserves d'or de la Fed (la banque centrale des États-Unis) deviennent manifestement insuffisantes pour convertir les dollars en respectant la parité officielle.

Ces contradictions conduisent le président Richard Nixon à décider, le 15 août 1971, de suspendre la convertibilité en or du dollar, puis à décider de le dévaluer à plusieurs reprises. En mars 1973, une nouvelle crise des changes conduit au flottement généralisé des monnaies : la plupart des monnaies ont des taux de change « flottants », qui varient au jour le jour. En 1976, les accords de la Jamaïque entérinent cet état de fait et l'abandon de toute référence à l'or dans le système monétaire international



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies - en savoir +