Retour à la frise

1914

Création de l'impôt sur le revenu en France

La création de l'impôt sur le revenu participe d'une volonté de financer l'État en taxant davantage les ménages les plus aisés. Suite à la création de l'impôt progressif sur les successions en 1901, l'impôt sur le revenu est le deuxième grand impôt progressif instauré en France.

Soutenu par le parti radical, il est pour la première fois proposé en 1869, par Gambetta. Il s'agit, dans son esprit, de désamorcer les tensions sociales en diminuant le pouvoir des propriétaires des moyens de production.

À partir de 1894, le projet, repris par les ministres des finances successifs, est systématiquement rejeté par les Assemblées. Ses adversaires dénoncent un instrument confiscatoire décourageant l'épargne et donc l'investissement.

En 1909, Caillaux, ministre des finances de Clemenceau, parvient à obtenir l'approbation de la Chambre des députés. Il faudra ensuite cinq années pour que le Sénat donne son accord, dans le contexte du réarmement du pays face aux menaces de guerre. L'accord est donné le 3 juillet 1914, quelques jours après l'attentat de Sarajevo.

L'impôt sur le revenu a été instauré en 1842 au Royaume-Uni, en 1893 en Allemagne, en 1913 aux États-Unis.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies - en savoir +