Retour à la frise

1929

Krach boursier à Wall Street et début de la crise des années 1930

Chute brutale des cours des actions à New York et dans les pays développés à économie de marché. Entrée dans une période de dépression économique.

Les années 1920 sont des années de prospérité aux États-Unis. Le cours des actions amplifie cette évolution, triplant entre 1924 et septembre 1929. La tendance s'inverse brutalement le 24 octobre 1929, resté dans les mémoires sous le nom de « jeudi noir ». Les cours perdent près de 40 % entre le 22 octobre et le 13 novembre, entraînant les autres bourses mondiales dans la chute.

Le krach boursier précipite les Etats-Unis et l'Europe dans une dépression économique qui se poursuivra pour certains pays jusqu'en 1939. Les banques font faillite ou restreignent l'octroi de crédits et les entreprises ne peuvent plus se financer en émettant des actions, ce qui entraîne un effondrement de la consommation et de l'investissement. La faiblesse de la demande entraîne alors une crise de surproduction qui pousse à la baisse des prix, aggravant encore la crise car les acteurs économiques préfèrent attendre plutôt que d'acheter. Un chômage de masse se développe qui accentue encore la faiblesse de la demande.

Dans certains pays, cette dépression conduit à des politiques actives de relance par le budget, notamment aux États-Unis avec le « New Deal » du Président F.D. Roosevelt à partir de 1932, politiques qui seront théorisées par Keynes dans sa Théorie Générale parue en 1936.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies - en savoir +