Retour à la frise

1922 - 1923

Hyperinflation en Allemagne

Entre 1913 et décembre 1923, les prix de détail sont multipliés par environ 1000 milliards, l'inflation s'accélérant en 1922-1923.

Après la première guerre mondiale, le traité de Versailles de 1919 condamne l'Allemagne vaincue à payer des réparations d'un montant disproportionné (équivalent à deux années de son PIB d'avant la guerre). L'État finance ces paiements en créant de la monnaie, ce qui provoque une hausse des prix qui s'autoentretient : comme les prix augmentent rapidement, chacun cherche à acheter tout de suite de peur d'acheter plus cher ensuite.

Cette fuite devant la monnaie conduit à l'hyperinflation : les prix augmentent de plus en plus vite, et sont multipliés par 1000 milliards entre 1913 et décembre 1923. Progressivement, le Reichsmark perd ses fonctions de monnaie, comme l'attestent les exemples de femmes brûlant des billets pour se chauffer puisqu'ils valent moins que des bûches de bois.

Le 15 novembre 1923, une réforme monétaire casse cette spirale inflationniste en remplaçant le Reichsmark par le Rentenmark, sur la base d'un Rentenmark pour 1000 milliards de Reichsmark. Cette crise de l'hyperinflation voit également la montée d'un chômage de masse et de mouvements extrémistes, dont le parti nazi d'Adolf Hitler qui tentera un putsch manqué les 8-9 novembre 1923 à Munich.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies - en savoir +