Pierrette Lambert, dessinatrice de billets

  • Space
    Exposition Pierrette Lambert
  • Space
    Billet de deux cents francs Montesquieu (recto), 1982
  • Space
    Billet de deux cents francs Montesquieu (verso), 1982
  • Space
    Billet de cinq francs Pasteur (recto), 1967
  • Space
    Billet de cinq francs Pasteur (verso), 1967
  • Space
    Billet de dix mille francs (recto), Institut d’émission d’outre-mer, 1986
  • Space
    Billet de dix mille francs (verso), Institut d’émission d’outre-mer, 1986
  • Space
    Croquis réalisé pour le billet de dix mille francs, Institut d’émission d’outre-mer
  • Space
    Diaporama Lambert

Pierrette Lambert est la seule femme ayant conçu des billets français. Artiste peintre, elle a dessiné une cinquantaine de maquettes de billets, près de 1 300 timbres-poste et elle a développé une œuvre personnelle d’une grande variété.

Née en 1928, dans une famille d’enseignants, Pierrette Lambert a été formée à l’École de dessin et d’arts appliqués au commerce et à l’industrie de Paris. Elle s’y est spécialisée dans la technique de la miniature sur ivoire. En 1957, elle expose ses travaux à la galerie Ror-Volmar à Paris. Ses talents de miniaturiste et de portraitiste sont alors remarqués par le directeur de la fabrication des billets de la Banque de France. Ainsi débute une collaboration avec la banque centrale française, qui durera près de 40 ans.

Lorsque Pierrette Lambert commence à travailler pour la Banque de France, cette dernière a définitivement abandonné, depuis 1953, les figures allégoriques qui étaient très courantes sur les billets de banque français notamment au XIXe siècle. Des personnages célèbres, hommes politiques, écrivains, savants, peintres ou musiciens ornent désormais tous les billets de banque, qui deviennent des illustrations de la culture et de l’histoire de la France. Sur chaque billet, le personnage choisi est entouré d’éléments évoquant sa vie et son œuvre.

Pierrette Lambert a ainsi dessiné trois billets émis par la Banque de France et illustrés par des personnages célèbres :

  • Racine pour le 50 F émis en 1963 ;
  • Pasteur pour le 5 F émis en 1967 ;
  • Montesquieu pour le 200 F émis en 1982.

La minutie et la précision dans les détails du travail de Pierrette Lambert, ses talents de coloriste transparaissent dans ces billets comme dans ceux qu’elle a dessinés pour l’outre-mer :

  • le 10 NF Institut d’émission des départements d’outre-mer (IEDOM) de 1962 ;
  • le 50 NF IEDOM de 1962 ;
  • le 10 000 F Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) de 1986.

Sélectionnée pour l’euro

Pierrette Lambert a fait partie des artistes sélectionnés pour participer au concours, lancé en 1996, pour l’iconographie des futurs billets en euros, concours qui sera remporté par l’autrichien Robert Kalina.

Elle a également illustré de nombreux billets pour des pays étrangers : Maroc, Madagascar, Afrique centrale et de l’Ouest, Comores. Portraits de dirigeants, scènes de genre, paysages, animaux et végétaux sont autant de thèmes qu’elle y a traités. Ses billets pour l’étranger reflètent ainsi ses talents d’observation et son intérêt pour la nature.

À partir de 1963, Pierrette Lambert contribue également à la réalisation de timbres-poste. Elle a dessiné 1 300 timbres pour la France, Monaco, Andorre ou d’autres pays et a obtenu de nombreux prix philatéliques.

Parallèlement à ces travaux de commande, Pierrette Lambert a poursuivi une œuvre personnelle diversifiée, recourant à toute une palette de techniques : miniature sur ivoire, gravure, peinture sur parchemin, sur toile, sur bois ou sur laque. Ses sources d’inspiration se partagent principalement entre thèmes religieux, visions de l’évolution du monde et observation de la nature. Elle ne cesse de créer de nouvelles œuvres.

La Banque de France et la Cité de l’économie rendaient hommage à Pierrette Lambert à travers une exposition qui se tenait à Paris du 21 octobre au 20 novembre 2014. Y étaient présentés de nombreux objets liés au processus de création des billets dessinés par l’artiste, une sélection de ses œuvres personnelles ainsi que des éléments prêtés par le Musée de la Poste et la Monnaie de Paris se rapportant à la création des timbres et d’une pièce de monnaie.

Retrouvez les billets présentés dans cette exposition dans le diaporama « 40 ans de billets » :

Pour voir aussi d’autres expositions sur les billets, vous pouvez consulter la galerie photo du site internet de la Banque de France

Pour en savoir plus sur les billets de l’outre-mer français, voir notre article

………………………………………………………………………..

Photos :
Photo illustrant l’article : Détail du billet de 200F, Montesquieu (verso), 1978.

Crédit images : collection Banque de France


Publié le 16 octobre 2014.