Traders, en 15 titres

Space
Traders, en 15 titres

Trader : opérateur de marché travaillant comme négociateur d’actifs financiers en prenant ou non des positions spéculatives. (P. Brunner. Dictionnaire de la Bourse, 2011). Littérature, théâtre ou encore bande-dessinée les appellent quelquefois également courtier en bourse ou golden boy. Un métier au cœur de l’actualité. Et un métier au cœur de cette quinzaine de titres. À vous de lire !


Le roman d’un trader
Jean-Louis Bauer.
Actes Sud, 2011. (Actes Sud Papiers).

Week-end de panique dans une grande banque : le directeur général apprend que l’un de ses traders a joué la modique somme de vingt-cinq milliards d’euros. Avec la crise naissante des subprimes, trouver des liquidités pour purger l’affaire en douceur s’avère très compliqué. En parallèle, le trader raconte l’excitation du jeu qui l’a mené à cette perte colossale...

 


Dantès
scénario, Pierre Boisserie, Philippe Guillaume ; dessin, Erik Juszezak
Dargaud, 2010 -

Paris, de nos jours. Une soirée de gala est organisée, réunissant tout le gratin de la finance. Parmi les invités, un certain Christopher Dantès qui a fait fortune mais dont personne ne connaît vraiment le passé. Un polar financier qui raconte la vengeance implacable d’un homme victime d’une machination. Une version ultra moderne du Comte de Monte Cristo ! Série en cours (6 albums publiés)

 


Cosmopolis
Don DeLillo.
Actes Sud, 2004. - 221 p. (Babel ; 674)

Les yeux rivés sur les cours d’une monnaie dont il a parié la chute et qui remonte contre toute attente, Eric Packer, golden boy, accède, en vingt-quatre heures d’une initiation spectaculaire, aux codes qui détiennent le secret de son assassinat annoncé. David Cronenberg a récemment transposé ce roman au cinéma.

 


Pandora Box : L’Avarice
scénario Alcante ; dessin Erik Juszézak ; Usagi , coloriste
Dupuis, 2005. - 48 p. - (Empreinte(s))

Cinquième volume de la série évoquant les sept péchés capitaux, cet album transpose le mythe de Midas dans le monde de la finance internationale. John Midas, un grand financier qui, à l’instar du roi Midas, a le don de transformer tout ce qu’il approche en or.

 


Un trader ne meurt jamais
Marc Fiorentino.
Pocket, - 242 p.- (Pocket ; 14172).

Après avoir touché le fond en 1990, Sam Ventura, trader, joue sa vie sur un coup énorme : l’éclatement de la ’bulle’ pétrolière... Mais le pétrole ne baisse pas. Et la tentation monte : Sam fera-t-il appel à Eva ? Eva est trader elle aussi, mais du côté sombre des marchés : délits d’initiés, confidences sur canapé, tricheries en tous genres. Difficile de lui résister, pourtant, surtout quand elle revient lui proposer d’entrer dans une manipulation financière à l’échelle de la planète... Démythifier, démystifier la spéculation boursière: des clés pour comprendre la crise actuelle et les dangers de la financiarisation excessive de l’économie : subprimes, effets de levier imprudents, opacité des montages et propagation en chaîne des faillites...

 


Le hold-up des silencieux
Stephan Ghreener.
Fleuve noir, 2010. - 525 p.

Secret, indiscret, impertinent, séduisant, réactif, instinctif, efficace, Joshua Gallagher est l’homme de la situation. Le monde des affaires l’appelle à la rescousse quand il faut flirter avec la ligne jaune… voire la franchir. Cette fois, c’est Christopher Oscada, fondateur d’un des plus importants groupes de communication, qui a besoin de lui. Car, alors que toutes les places financières sont à la baisse, l’action du groupe Osworldwide est la cible d’achats réguliers et anormalement élevés.

 


Branta Bernicla
Pascal Guillet.
Verticales, 2012. - 196 p.

Trader français à Londres, Simon décide de parier sur la hausse du cours du pétrole. C’est le début d’une semaine presque ordinaire, partagée entre nonchalance et coups de stress. Même si, petit à petit, Simon doute. Jeu désincarné des chiffres, suffisance de ses collègues, ambiguïté d’un milieu aussi glamour que vénal, ses valeurs se brouillent. Il semble sur le point d’imploser.

 


L’intrusion
Adam Haslett.
Gallimard, 2010. - 362 p. - (Du monde entier).

2002, Doug Fanning, travaille comme trader pour une grande banque d’affaires de Boston. Tout réussit à ce requin aux dents affûtées, responsable des opérations boursières à l’étranger... Le ciel semble sa seule limite. Pour Doug, fils d’une famille monoparentale sans le sou, la revanche sociale est douce. Mais, bien sûr, rien n’est si facile : les opérations boursières que Doug mène en Asie sont illégales et leur financement incertain. Mais Doug, sans le savoir- ou plutôt sans vouloir le savoir-, marche sur le fil du rasoir.

 


Trois heures du matin à New-York
Herbert Lieberman.
Éd. du Seuil, 1997. - 357 p. (Points ; 394).

Un jeune et talentueux golden boy, chef du service des changes d’une des plus grosses banques d’affaires new yorkaises, voit sa vie bouleversée par un coup de téléphone reçu à trois heures du matin. Au bout du fil, Sujimoto, un vieux financier puissant et malin, voire magouilleur. L’enjeu : pour l’un, sa liberté, pour l’autre, un tas d’or. Pour lire et comprendre cet ouvrage, il est parfois nécessaire de connaître des termes financiers relativement techniques. Il est surtout nécessaire d’oser imaginer ce que représentent des milliards de dollars ou leur équivalent dans d’autres monnaies. L’intrigue n’est pas sans rappeler par moment l’affaire de la chute de la banque Baring’s en 1995, plus de 10 ans après que Lieberman ait écrit ce livre.

 


C’était pas ma faute
Kristof Magnusson.
Métailié, 2011. - 267 p. - (Bibliothèque allemande).

Jasper Lüdemann, trader dans une grande banque d’investissements à Chicago, a réussi à être promu à la salle des opérateurs de marché et ne vit que pour l’avancement de sa carrière. Il essaie de dissimuler une erreur de transaction qui mènera sa banque à la faillite. Par là-même, ceci va permettre au lecteur de comprendre les faiblesses du système financier et son fonctionnement.

 


Taxis noirs
John McLaren.
Seuil, 2003. - 431 p. - (Points : policier ; 1123).

Marcus Ford est un garçon plein d’avenir dans le monde des grandes banques. Quand il monte dans le taxi londonien de Len, il se croit en sécurité et poursuit sa conversation sur son portable en toute quiétude. OPA, entreprise à racheter, bonne affaire, Len n’en perd pas une miette et se dépêche d’en parler à ses deux copains, taxis comme lui. Pourquoi ne pas monter une petite affaire de boursicotage grâce à ces jeunes banquiers qui parlent trop. Écoutes téléphoniques, cours de la bourse et ordinateurs sur internet, tout est rapidement mis en place pour la prochaine affaire du siècle...

 


Krach party
Philippe Nicholson.
Carnets nord, 2009. - 247 p.

« Krach Party » est une plongée en apnée de vingt-quatre heures dans l’univers glaçant d’un financier sans scrupule, sa famille dévastée et son réseau sans amitié. Un ballet absurde et suicidaire, en pleine débâcle boursière, où se croisent traders, chefs d’entreprises, journalistes, et communicants.

 


Compte numéroté
Christopher Reich.
Librairie générale française, 2000. - 698 p. - (Le livre de poche ; 17160).

Brillant courtier en bourse diplômé de Harvard, Nicholas Neumann est embauché par une grosse banque d’affaires de Zurich. Affecté au service des comptes numérotés, Nick adopte la maxime : "ferme ta bouche et ouvre tes oreilles". Mais il est intrigué par le comportement du Pacha, un gros client qui transmet quotidiennement des ordres de virement sur des comptes numérotés dans divers établissements bancaires de la planète. Un jour, Nick n’exécute pas les directives du Pacha et sa vie bascule.

 


Golden Joe : théâtre
Eric-Emmanuel Schmitt. -
A. Michel, 1994. - 178 p.

Être ou ne pas être, Golden Joe ne s’est jamais posé la question. Avoir est son maître mot ; posséder, sa seule préoccupation. Héritier d’un empire financier de la City londonienne, élevé au royaume du matérialisme intégral, il a le dollar pour credo, le profit pour raison d’être. Pourtant, l’apparition spectrale de son père défunt sur l’écran de son ordinateur va bousculer sa belle assurance de machine à fabriquer de l’or.

 


Comment j’ai liquidé le siècle
Flore Vasseur.
Éd. des Équateurs, 2010. - 315 p.

Pierre fabrique des programmes de calcul systémique qui engrangent des millions. Les marchés financiers s’effondrent. Pierre voit son monde sombrer dans la déprime. Ceux que les mécanismes de la crise des subprimes, les transactions boursières internationales abstraites et, plus généralement, le fonctionnement du système capitaliste mondialisé plongent dans la plus grande perplexité ouvriront le roman de Flore Vasseur comme un guide de voyage.

 


Les lois de l’économie
Tancrède Voituriez.
B. Grasset, 2010. - 201 p.

Ce livre est l’histoire d’une erreur. Celle d’un trader, dévoué à sa banque, fiable et performant. Une petite erreur de jugement comme il s’en commet tous les jours dans la finance, et plus encore dans nos vies. Ce livre raconte la banalité d’une erreur, et la tragique disproportion de ses effets. II raconte l’histoire vraie d’une faillite. Celle d’un homme et d’une vie, organisée selon les principes de l’économie.

 


Le bûcher des vanités
Tom Wolfe.
R. Laffont, 1999. - 702 p. - (Best-sellers).

Entre Wall Street et le Bronx, ce sont deux images contradictoires de New York, deux mondes étrangers qui ne sont pas faits pour se rencontrer. Pourtant l’improbable se produit un jour. Sherman McCoy, jeune golden boy qui vit dans un luxueux appartement de Park Avenue, se trompe de sortie sur l’autoroute en revenant de l’aéroport où il est allé chercher sa maîtresse. Voilà le couple égaré dans le quartier de tous les dangers. Tout à coup la rue est barrée, deux jeunes Noirs surgissent devant la Mercedes, Sherman accélère, renverse l’un des deux et le blesse grièvement. La communauté noire s’enflamme. Sherman retrouvé par la police se voit mis en pièces par les médias, véritablement envoyé au bûcher. Radiographie féroce de l’Amérique des années Reagan, de ses conflits raciaux, de sa justice, de ses dérives médiatiques.

 

Bibliographie mise à jour le 22/05/2013.


Publié le 2 mai 2012.