Littérature jeunesse : la grève

Space
Littérature jeunesse : la grève

Les relations de travail conduisent parfois à des conflits entre employés et employeurs. Occasionnellement, la grève est l’une des manifestations de ces conflits. Voici quelques fictions, pour certaines inspirées de faits réels, qui donnent à réfléchir sur ces moments qui affectent le vécu individuel et collectif des protagonistes voire des contemporains. À vous de lire !


Pas de rennes pour Noël !
Lisa Trumbauer ; illustré par Jannie Ho
Milan jeunesse, 2011. – 24 p.

Age : 3-7 ans

Cette année, les rennes font grève et refusent de livrer les cadeaux de Noël sans compensation. « Trop de boulot, trop de cadeaux, le traîneau leur casse le dos ! » Face à cette situation, le père Noël se fâche et lance un recrutement. Des chats, des chiens, des kangourous, des éléphants et des flamants roses présentent leur candidature, mais personne n’est efficace au moment de commencer la formation.


Clic clac meuh !
Doreen Cronin et Betsy Lewin ; traduit par Laurence Bourguignon
Mijade, 2002. – 30 p. - (Les Petits Mijade)

Age : à partir de 5 ans

Les vaches ont découvert la vieille machine à écrire remisée dans la grange. Peu de temps après‚ le fermier reçoit un billet dactylographié: «Cher fermier‚ il fait froid la nuit dans la grange. Nous voulons des couvertures chauffantes.» Bien entendu‚ le fermier les envoie paître. Mais le lendemain‚ les vaches se mettent en grève‚ et le fermier reçoit un nouveau billet: «Pas de couvertures chauffantes‚ pas de lait !» Le fermier résiste‚ mais entre–temps‚ les poules découvrent combien il fait froid la nuit dans la grange et se mettent en grève‚ elles aussi. Les négociations commencent…


La grève des moutons
Jean-François Dumont.
Père Castor-Flammarion, 2009. - 32 p. - (Les albums du Père Castor).

Age : à partir de 7 ans

Rien ne va plus à la Ferme du Bout du Pré. Lassés d’être tondus, une fois l’hiver venu, les moutons passent à l’action et se mettent... en grève ! Les chiens de berger parviendront-ils à maintenir l’ordre au sein de la ferme divisée ? Le cortège des moutons en colère devrait leur donner du fil à retordre...


Tous en grève ! Tous en rêve !
Textes d’Alain Serres ; Illustrations et affiches de Pef.
Rue du Monde, 2008. - 39 p.- (Histoire d’Histoire).

Age : à partir de 8 ans

A travers le vécu d’une famille de cheminots de province, Alain Serres nous donne à partager le mois de mai 1968 à travers le regard de Martin, âgé d’une dizaine d’années, et des membres de sa famille. Le papa de Martin suit la grève depuis plusieurs jours avec ses collègues cheminots. Sa maman est solidaire du mouvement, mais s’inquiète de voir son budget se rétrécir.


La grève
texte de Michel Piquemal ; illustrations de Zaü.
Éd. l’Édune, 2007. - 48 p.

Age : à partir de 8 ans

"Ce matin, mon père n’est pas allé travailler. Il est resté avec nous pour prendre le petit déjeuner. Mais quand je lui ai demandé : " Tu es en vacances ? " Il m’a répondu : " Non, bonhomme, c’est pas des vacances. L’usine est en grève."..


Une grève chez Pharaon ?
Viviane Koenig ; ill. par Benjamin Gaboury.
Oskar jeunesse, 2009. - 92 p. - (Histoire & société)

Age : à partir de 8 ans

Au Nouvel Empire, les artisans de Pharaon travaillent dans les tombes de la Vallée des Rois et des Reines. Ils creusent, sculptent, dessinent, peignent et habitent tous ensemble dans un village perdu au milieu du désert, au sud de l’Égypte, un village aujourd’hui appelé Deir el-Médineh. Les artisans de Pharaon y vivent en famille et, régulièrement, reçoivent leurs salaires, payés en nature. Mais un jour, Pharaon ne les paye pas. Ils patientent. La vie devient très dure, et bientôt impossible. Alors, ils se mettent en grève…


Un printemps sans cerises
Christian Grenier.
_Syros, 1995. - 195 p. (Collection Les uns les autres).

Age : à partir de 11 ans

Gilles Monin travaille dans la même minoterie depuis vingt-cinq ans. Il pense déjà y faire entrer son fils de seize ans. Mais il apprend brutalement que des licenciements sont prévus à la minoterie et qu’il fait partie des futurs chômeurs.

 

 


La grève
Murielle Szac.
Seuil, 2007. - 141 p.- (Karactère(s)).

Age : à partir de 12 ans

Mélodie, treize ans, mène sa vie de collégienne dans le nord de la France. Un jour, tout bascule : l’usine dans laquelle travaille sa mère va fermer. Une grève éclate. Commence alors pour Mélodie une formidable aventure au cœur de l’usine occupée. Elle y découvre un monde inconnu, plein de passions et de rencontres surprenantes.


Grève générale !
Jack London ; illustré par Romuald Gleyse ; traduit par Louis Positif
Libertalia, 2008. – 99 p.

Age : à partir de 12 ans

Dans The Dream of Debs (1909), une nouvelle d’anticipation, Jack London ranime le spectre de la grève générale. Un matin, les notables de San Francisco s’éveillent et se retrouvent confrontés à leur statut d’oisifs : plus de chauffeur, de cuisinier, de femme de ménage… À l’appel du syndicat, les ouvriers ont déclenché une grève interprofessionnelle illimitée. Bientôt, les vivres manquent et la détresse des possédants progresse. Mais l’armée veille au grain. La Révolution attendra…


L’usine
dessins, Courtois ; scénario, Giroud ; avec la collab. de Jean-Paul Dethorey.
Glénat, 1998. - 48 p. - (Louis Ferchot. Collection Vécu).

Age : à partir de 13 ans

A l’âge de dix-neuf ans, Louis Ferchot est embauché dans l’entreprise Barral où travaillait son père qu’il vient de perdre. Cela va lui permettre d’aider sa mère et d’élucider les circonstances pas très claires dans lesquelles son père est mort lors d’une grève. Effectivement, dans cette usine de la région parisienne où l’on veut fabriquer des véhicules pour l’armée, les conditions de travail sont rudes, dangereuses.


Germinal
d’après Émile Zola ; adaptation-scénario, Philippe Chanoinat ; dessins-couleurs, Jean-Michel Arroyo.
Glénat, 2010. - 2 vol. - (Les incontournables de la littérature en BD).

Age : à partir de 13 ans

Adaptation en bande-dessinée du roman d’Émile Zola. Etienne Lantier au chômage, a quitté sa ville provençale de Plassans pour chercher du travail. A Montsou, dans le nord, il est embauché à la mine comme hercheur, ouvrier qui pousse les chariots remplis de houille sur les rails, un métier exténuant, dont les conditions de travail sont épouvantables. Il découvre l’univers de la mine, les corons, la famille Maheu et tombe amoureux de Catherine. Une baisse des salaires des ouvriers déclenche la colère de tous : c’est la grève…


Un homme est mort
scénario de Kris et d’Étienne Davodeau ; dessin et couleur d’Étienne Davodeau.
Futuropolis, 2006. - 63 p.

Age : à partir de 15 ans

En 1950, des milliers d’ouvriers travaillent dans l’immense chantier qu’est la ville de Brest détruite par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Au printemps, une grève générale bloque la ville. Ouvriers du bâtiment, dockers et traminots manifestent contre leur condition de travail. La police tire sur la foule, blessant plus de vingt personnes et tuant un homme, Edouard Mazé. Dès le lendemain, appelé par la CGT pour réaliser un film sur le mouvement, René Vautier tourne clandestinement, sans son, un documentaire. Projeté la nuit plus de 150 fois sur les piquets de grève, accompagné du poème de Paul Eluard "Un homme est mort", le film de Vautier alimente le désir de justice sociale des grévistes

Bibliographie mise à jour le 13-3-2014.


Publié le 13 mars 2014.