Bulles économiques

Space

Didactiques et fantastiques, pédagogiques et humoristiques, stratégiques et authentiques, fantastiques et éclectiques, ces bandes-dessinées économiques sont pour tous les publics !

Toute l’Éco en BD 
Scénario : Claire Fumat. Dessin : Maud Hopsie (3 tomes)
Au travers d’exemples humoristiques et décalés, ces bandes dessinées vous donneront les clés pour comprendre les fondamentaux de la discipline, décrypter l’actualité économique et saisir les enjeux de notre époque.
Tout le programme de sciences économiques et sociales de Première dans une série de bandes dessinées à mettre entre toutes les mains.


Tome 1 : La monnaie

2018
À quoi sert la monnaie ? Qui crée la monnaie ? Comment l’activité économique se finance t-elle ? Autant de questions pointues auxquelles la formatrice en économie, Claire Fumat et la dessinatrice Maud Hopsie, répondent minutieusement chapitre par chapitre ! Jargons et grandes théories financières passent à la moulinette de la pédagogie et de l’humour pour être exposées en illustrations claires et ludiques facilitant la compréhension et la mémorisation.

 

 


Tome 2 : Les grandes questions que se posent les économistes.

2019
Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? Que produit-on et comment le mesure-t-on ? Comment répartir les revenus et la richesse ? Quels sont les grands équilibres macroéconomiques ? Dans ce nouveaux volume de Toute l’Éco en BD, la formatrice en économie Claire Fumat et l’illustratrice Maud Hopsie tenteront de répondre aux grandes questions que se posent les économistes.

 

 

 

Tome 3 : La coordination par le marché.

2019
Quelles sont ses conditions de fonctionnement ? Comment répartir les revenus et la richesse ? Que produit-on et comment le mesure-t-on ? 

 

 

 

 

Châteaux Bordeaux
De Mars 2011 à septembre 2018, (9 tomes, série terminée).

Scénario : Corbeyran Éric, dessins : Espé.
Série intéressante sur les difficultés d’un secteur en particulier, celui de la viticulture.

Suite au décès de leur père, les trois enfants Baudricourt héritent de l’exploitation vinicole familiale, un vaste domaine situé au coeur du Médoc. Les deux frères comptent se séparer rapidement de la propriété et des dettes dont elle est criblée. Mais leur décision est aussitôt remise en cause par la détermination de leur sœur, Alexandra, qui voit dans cet héritage l’opportunité de rebâtir sa vie sur les terres de son enfance. Décidée à reprendre en main le vignoble paternel, Alexandra se retrouve rapidement au pied du mur.
D’un côté, elle affronte l’hostilité de son entourage, de l’autre, elle sait que pour réussir elle va devoir tout apprendre, car la fabrication d’un grand cru ne s’improvise pas. Avec humilité et courage, Alexandra se consacre dès lors entièrement à son nouvel univers qui deviendra - au fil du temps - sa passion...
Le vin est au cœur de l’intrigue de cette grande fresque familiale qui séduira les amateurs de grands crus comme les néophytes.

 


Hypercapitalisme
2018
Scénario : Tim Kasser. Dessin : Larry Gonick.

Manuel d’économie critique (et optimiste !) à l’attention de tous ceux et celles qui veulent comprendre et agir dans le monde d’aujourd’hui. Hypercapitalisme  explique comment l’économie moderne, en portant aux nues la loi du marché, en privatisant à tout crin, menace le développement de l’humanité, la justice sociale et la planète tout entière. Avec humour, Larry Gonick, cartoonist renommé, et Tim Kasser, professeur de psychologie, montrent aussi comment remettre la notion de bien-être au coeur de nos échanges.

 

 

 

Les riches au tribunal
2018

Scénario : Monique et Michel Pinçon-Charlot. Dessin : Etienne Lécroart

"Les yeux dans les yeux", Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget, avait assuré ne pas avoir de comptes en Suisse... Monique et Michel Pinçon-Charlot, sociologues, sont spécialistes de la classe dominante. À la faveur du procès Cahuzac, ils décrivent comment la classe au pouvoir, sans distinction de couleur politique, se mobilise pour défendre l’un des leurs et le système organisé de la fraude fiscale.

 

 

 


La petite bédéthèque des savoirs : le libéralisme
2018
Scénario : Pierre Zaoui. Dessin : Romain Dutreix

Le libéralisme est un mot polysémique, un mot fourre-tout et abstrait. De ses premiers théoriciens au XVIIIe siècle à François Fillon et Emmanuel Macron en passant par le programme économique du Parti communiste chinois ou les migrants en quête de liberté, on peut désormais dire qu’il est partout. En plus de deux-cents ans, on a prêté à cette doctrine à la fois philosophique, juridique, économique et politique toutes sortes de modèles contradictoires. Gros mot pour les uns, concept salvateur pour les autres, la définition du libéralisme reste floue alors que chacun croit en avoir une idée déterminée. Pour nous expliquer cette doctrine protéiforme, Pierre Zaoui, professeur de philosophie s’est donné pour défi de nous résumer ce concept-monde, accompagné de Romain Dutreix.

 

 

Les mésaventures du roi Midas
2018
Scénario : Clotilde Bruneau. Dessin ​​​​​​: Giuseppe Baiguera et Stefano Garau.

L’argent ne fait pas le bonheur. L’or non plus...
Royaume de Phrygie. Perdu dans la forêt, un satyre est mis aux fers à cause de son apparence hideuse. Il est cependant très vite libéré par le roi Midas qui reconnait en lui Silène, le père adoptif de Dionysos. En remerciement pour son geste, le dieu de la vigne et des excès octroie alors au sauveur de son compagnon le vœu de son choix. Naïf et avide de richesses, Midas choisit d’obtenir le toucher d’or, sans imaginer les effets pervers d’un tel pouvoir... En effet, comment boire ou se nourrir si tout ce que l’on touche se transforme instantanément en or ?

Personnage emblématique de la mythologie grecque, Midas illustre par ses mésaventures les conséquences néfastes de l’hybris et forme une critique contre l’accumulation de richesse, contradictoire avec la notion de bonheur dans la philosophie grecque.

 

Bodegas 
2014 - 2018 (3 tomes, série en cours).

Lors d’une séance de dégustation en aveugle, un vin espagnol totalement inconnu obtient la note maximale. Les goûteurs sont unanimes : ce vin est un bijou. La petite propriété qui le produit fait aussitôt l’objet d’un siège médiatique. Mais le producteur est absent et ses employés ont pour consigne de ne pas répondre aux questions des journalistes. Le secret engendre la curiosité, la curiosité engendre le mythe. L’affaire enfle, les spéculations vont bon train. Mais rien n’y fait. Malgré l’insistance des reporters, le propriétaire demeure insaisissable. Une jeune journaliste va alors décider d’enquêter sur ce mystère...

 

 

 

Largo Winch
1990 - 2017 (21 tomes, série en cours).
Scénario : Jean Van Hamme. Dessin : PhilippeFrancq.

À vingt-six ans, Largo Winch hérite d’un cartel financier de dix milliards de dollars. Contestataire, coureur de jupons, bagarreur et anticonformiste, on l’appelle « le milliardaire humaniste ». Mais peut-on garder les mains propres à la tête d’un tel empire ? Entre femmes aux charmes meurtriers et banquiers trompeusement complices, entre combinaisons financières et trafics douteux, Largo Winch rend coup pour coup. Parfois à la limite de la légalité.

Série qui aborde tous les aspects de la finance (spéculation, complots, rumeurs, actionnariats…) et qui est un classique dans l’univers de la BD.

 

 

La Banque
2014 - 2017 (6 tomes, série en cours)

Scénario : Guillaume Philippe et Boisserie Pierre. Dessin :  Maffre Julien (tomes 1 et 2), Kerfriden Malo (tomes 3 et 4) et Brangier Stéphane (tomes 5et 6)

La Banque est une saga historique retraçant le destin tourmenté d’une famille de banquiers durant deux siècles d’événements économiques, de l’initié de Waterloo qui, en 1815, a fait la fortune des Rothschild, à la faillite de Lehman Brothers en 2008. 
Le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui a été façonné par cette succession de fortunes, de krachs boursiers, de faillites et de crises politiques ou économiques, toujours déclenchées par l’avidité de pouvoir ou d’argent des hommes. Au fil des générations, les descendants de cette famille vont enchaîner les bonnes et les mauvaises fortunes. L’histoire de la famille témoignera de l’évolution de l’économie moderne à partir de sa genèse : l’apparition d’une banque centrale lors de l’avènement de Napoléon. 

 



Les Entreprises libérées
2016 (1 tome)
Scénario : Benoist Simmat. Dessin : Bercovici, Philippe

« Entreprise libérée », l’expression apparaît comme un contre-sens.Et pourtant, ces entreprises existent. Leurs dirigeants ont décidé demettre à bas la pyramide de commandement de la firme capitaliste pourremettre le pouvoir entre les mains des forces productives du collectif. Pour la première fois, une BD explore ce nouveau monde et raconte à partir d’un reportage l’histoire d’entreprises qui ont sauté le pas.

 

 

 


 

La ligue des économistes extraordinaires
2014 (1 tome)

Scénario : Simmat Benoist, dessins : Caut Vincent.

Ah, l’économie ! Un bien vaste sujet. C’est en tout cas celui auquel se sont attaqués Benoist Simmat et Vincent Caut avec pour objectif de dépoussiérer une science qui en avait grand besoin. De « la main invisible » d’Adam Smith à l’État-providence de Keynes en passant par la destruction créatrice de Schumpeter, près de trois siècles de thèses et d’antithèses sont passés au crible. Dans ce livre, les auteurs abordent d’un ton léger les tribulations de cette bande d’intellectuels. Évènements singuliers, idées, tâtonnements et mêmes échecs cuisants, rien n’y est épargné. 
Au fil des pages, le lecteur voyagera au travers des différents courants de la pensée économique. Découpée en trois grandes parties, les classiques, les révolutionnaires et les contemporains, la trame retrace la vie d’une quarantaine de grands noms de la discipline qui ont, chacun à leur tour, tenté d’apporter leur pierre à un édifice. Enrichi d’un bon nombre d’anecdotes aussi rocambolesques qu’instructives, le récit est habilement articulé. Et même si l’objectif général tend plus à informer et à divertir qu’à creuser en profondeur les théories de ceux qui finissent par apparaître comme de drôles d’hurluberlus, la lecture n’en demeure pas moins agréable. Au dessin, Vincent Caut compose une belle partition. Agrémentant les textes de son acolyte par une alternance de strips et de planches, il s’adapte parfaitement au ton décapant et humoristique de la bande dessinée tout en apportant une réelle valeur ajoutée.
Chacun l’aura compris, les bibliographies ne sont pas exhaustives mais qu’importe, car l’essentiel n’est pas là. Ce « manuel » sorti des sentiers battus constitue une parfaite alternative aux pensums assommant pour ceux qui voudraient apprendre en s’amusant. Il permet au commun des mortels de se plonger dans une discipline hermétique au premier abord.

 

 

In Vino Veritas
2013 - 2014 (2 albums, série toujours en cours)

Scénario : Corbeyran Éric, dessins : Malisan.
Lionello et Tessa Tomasini sont frère et sœur, vignerons tous les deux mais aux méthodes radicalement différentes. Lionello, en vrai business man, favorise la rentabilité et la production en masse tandis que Tessa, elle, a plutôt le goût du travail bien fait, du bio et de l’artisanal. Ces divergences d’opinion sont telles qu’ils ne s’adressent plus la parole depuis des années. Mais Ortensia, la grand-mère qui les a élevés, leur a réservé dans son testament un défi : ils n’hériteront de l’oliveraie dans laquelle ils ont grandi que s’ils arrivent à faire la paix en réalisant une cuvée ensemble.

 


 


Economix : la première histoire de l’économie en BD
2013
Dan E. Burr , Michael Goodwin.

Cette BD/document d’un nouveau genre explore trois siècles de pratiques économiques. Elle raconte la mondialisation, les grands penseurs, les impasses et les rebonds, l’impact des guerres, des changements climatiques ou des pénuries de ressources.

 

 

 


La crise, quelle crise ?
Éditions de la Gouttière, 2013.

Alex-Imé, Norédine Allam, Emmanuel Beaudry .

Cet album réunit 10 tranches de vie secouées par la crise économique, concoctées par 18 scénaristes et dessinateurs : licenciements, spéculation, etc. Des regards personnels et des morales, tour à tour optimistes, désabusés ou cyniques.

 

 

 

Sang noir : la catastrophe de Courrières
Futuropolis, 2013.

Jean-Luc Loyer
A partir de 13 ans

1906, époque de la IIIème République et de l’apogée de la deuxième révolution industrielle. La France a besoin du charbon que lui procure ses mines de Lorraine et du Nord-Pas-de-Calais. Le 10 mars à Courrières dans le Pas-de-Calais, une explosion d’une rare violence détruit plus de 100 Km de galeries. On dénombre 1099 ouvriers morts dont 242 enfants. La recherche des survivants s’interrompt 3 jours après le drame mais 13 rescapés sortent d’un boyau 20 jours plus tard. Le scandale renforce la grève qui paralyse le bassin houiller du Nord. Clemenceau et Jaurès s’affrontent à l’assemblée. L’armée intervient contre les mineurs grévistes. La loi imposant un repos hebdomadaire est votée fin 1906. L’album est complété par un dossier de notes et documents et un lexique.
 

 

L’économie en bande-dessinée: la microéconomie
Eyrolles, 2012

Grady Klein et Yoram Bauman
Le duo Klein-Bauman fournit un cours d’introduction à la micro-économie à tous ceux qui cherchent désespérément tant une note d’humour rare dans les manuels d’économie de 600 pages qu’un guide factuel de cette matière. Le volume 2 consacré à la macro-économie n’est pas encore traduit en français.

 

 

 

 

Lehman, la crise et moi
La Boîte à bulles, 2012
Scénario, Florent Papin. Dessin, Étienne Appert ; d’après Nicolas Doucerain.

Adaptation en bande dessinée de l’ouvrage Ma petite entreprise a connu la crise, de Nicolas Doucerain. Ce témoignage retrace le parcours d’un patron de PME dont l’entreprise, spécialisée dans le conseil en recrutement, se retrouve violemment frappée par la crise de 2008 et les répercussions de la chute de Lehman Brothers. Jour après jour, le lecteur suit Nicolas Doucerain et ses collaborateurs dans leur combat pour sauver l’entreprise de la faillite : endettement, licenciements, confrontation aux banques, dépôt de bilan et mise en redressement judiciaire, menace de faillite personnelle, recherche de nouveaux clients, sauvetage final de l’entreprise.

 


Saison brune
Delcourt, 2012.

Philippe Squarzoni.

Bande dessinée mais surtout véritable essai dessiné sur le réchauffement climatique et ses conséquences. Résultat de cinq ans de recherches pendant lesquelles Philippe Squarzoni s’interroge, s’informe, interviewe des spécialistes, se trouve confronté à des impasses, ou renvoyé à de nouveaux questionnements. Au final, un travail hybride qui entremêle analyses scientifiques et interviews de spécialistes, considérations personnelles, enquête politique et essai engagé.

 

 

 

La Survie de l’espèce
Futuropolis/Arte éditions, 2012.

Paul Jorion et Grégory Maklès.

Essai de Paul Jorion, en bande dessinée. Avec trois symboles simples (le Salarié, le Patron et le Capital), Jorion et Maklès expliquent. Cyniquement, ironiquement, ils décortiquent l’invention du travail, le partage des richesses, le management, la Bourse ou encore l’ultra libéralisme.

 

 

 

Le capital
Soleil, 2011 (2 volumes)

Capital-resp120.jpgAdaptation en manga, studio Variety artworks ; d’après Karl Marx ; préface d’Olivier Besancenot

Ce manga adapte l’œuvre de Karl Marx et se compose de deux tomes. Cas pratique dans le 1er (à travers l’histoire d’un jeune fromager qui va passer d’une fabrication artisanale de ses produits à fromagerie industrielle avec un souci de rentabilité). Théorie dans le second.

 

 

 

De briques & de sang
KSTR, 2010.

Scénario : Régis Hautière. Dessin : David François.
 

Polar didactique. Début 1914, le familistère de Guise est endeuillé par une intrigante série de meurtres. Le sujet central est bien le décorticage du «Familistère», inspiré des phalanstères du milieu du XIXe, qui voyaient l’entrepreneur fournir logement décent, santé, éducation et culture à ses employés.

 

 

 

Comment l’économie croît... Pourquoi elle s’effondre
Initiative pour l’éducation économique, 2010.

Irwin Schiff.

Bande dessinée américaine des années 1980. Irwin Schiff propose une brève introduction à l’économie de marché.

 

 

 

 

 

Le Royaume de Moltz
Initiative pour l’éducation économique, 2010.

Irwin Schiff.

Dans cette bande-dessinée, qui est un complément à Comment l’économie croît…Pourquoi elle s’effondre, Irwin Schiff transporte le lecteur dans le royaume imaginaire des Moltz pour l’aider à comprendre ce qu’est l’inflation, quelle est son origine et pourquoi son pouvoir d’achat et ses économies sont menacés.

 

 

 

Résurgences : femmes en voie de resociabilisation
La Boîte à bulles, 2010.

Sandrine Revel.

Bordeaux, 2008, un groupe d’une dizaine de femmes suit un stage de six mois destiné à faciliter leur réinsertion professionnelle. Sans emploi souvent depuis de longues années, dans des situations plutôt précaires, elles cherchent à construire un projet professionnel, création d’entreprise ou simple salariat. Mais pour cela, il leur faut apprendre à se vendre, à reprendre confiance en elles… mais aussi à abandonner certaines illusions.

 

 

 

Pourquoi on paye des impôts ?
Ministère du budget.
Bayard Presse, 2009.

Age : 13 ans

Éditée en collaboration avec le Ministère du budget, cette bande dessinée met en scène deux jeunes stagiaires et un fonctionnaire du ministère. Ce mini dossier de 16 pages explique les impôts, les ressources de l’État et est accompagné d’explications et d’un quiz pour tester ses connaissances.
Téléchargeable gratuitement ici.

 

 

Les Dieux en folie
Soleil, 2008.

Scénario : Laurent Panetier. Dessin : Bruno Madaule.

Les affaires vont mal. Les ventes chutent… Le personnel de l’entreprise familiale Aasgard du dieu Odin tient une réunion pour analyser la situation. Mais il leur suffira de mettre le nez dehors pour voir que ce qui leur arrive s’appelle tout simplement… la concurrence ! En effet, et c’est la première fois qu’on voit cela en Scandinavie, l’entreprise Olympie.gr du dieu grec Zeus vient gagner des parts de marché là où Aasgard avait depuis toujours le monopole !

 

 

 

Des bulles dans le commerce : 5 histoires sur le commerce équitable
GRAD, 2007.

Valérie Bouloudani , Christophe Vadon.

A partir de 10 ans

Cinq parcours pédagogiques invitent à découvrir l’histoire et les enjeux du commerce équitable, en expliquant la différence entre un T. shirt en coton labellisé bio et équitable et un T-shirt bon marché, les différentes chaînes de production et de distribution du café et des aliments, un historique du commerce équitable, les avantages du tourisme responsable et le recyclage des produits jetables.

 

 

Des bulles dans la finance: 4 histoires sur le microcrédit
GRAD France, 2007.

Scénario : Valérie Bouloudani. Dessin, Calza, Maret, Mibé...

Age : à partir de 10 ans

Quatre histoires courtes retracent des initiatives individuelles à la source du microcrédit. Raiffeisen, maire d’une commune en Allemagne en 1845, consacre sa vie à la lutte contre l’usure et au développement des sociétés d’entraide. Le professeur Muhammad Yunus, futur prix Nobel de la paix, développe le microcrédit dès 1974 au Bangladesh avec la Grameen Bank. Le fonctionnement d’une mutuelle de solidarité au Sénégal de nos jours. L’exemple de la Solidarité Internationale Développement Investissement, SIDI créée en 1983. Ces différents exemples, enracinés dans des territoires différents, à des époques différentes, informent sur les concepts de la microfinance. Des fiches pédagogiques complètent ce documentaire en fin d’ouvrage.

 

Noir métal : au cœur de Metaleurop
Delcourt, 2006.

Scénario : Jean-Luc Loyer et Xavier Bétaucourt. Dessin, Jean-Luc Loyer.

En 2003, l’usine Metaleurop est mise en liquidation judiciaire. La fermeture laisse 830 employées sur le carreau. Mais derrière ce drame économique et social, se cache un scandale écologique et sanitaire. Deux journalistes mènent l’enquête… BD informative et militante qui s’inscrit dans la lignée des "BD-reportages". Le récit est complété par des informations en annexe.

 

 


Des bulles sur les marchés agricoles : 4 luttes pour la souveraineté alimentaire
GRAD, 2005.
​​​​​​​Scénario : Valérie Bouloudani ; Nathalie Freudiger

A partir de 10 ans

Quatre récits informent sur les problèmes économiques et sanitaires posés par l’agriculture industrialisée et l’exportation vers les pays à faible revenus des produits alimentaires subventionnés en Occident. Les 4 exemples développés illustrent le concept de souveraineté alimentaire et prennent appuis sur des territoires différents (Cameroun, Corée et Suisse). Des fiches pédagogiques, un lexique, une bibliographie et une webographie complètent ce documentaire en fin d’ouvrage.




Astérix et Obélix

Obélix et com­pagnie
René Gos­cinny, Albert Uderzo.
Hachette, 2005

César envoie au village gaulois un jeune conseiller, Sau­grenus, qui pense affaiblir la popu­lation par l’argent. Effec­ti­vement, nombre d’habitants semble séduits par l’idée de s’enrichir. Et c’est bientôt la dis­corde entre Astérix et Obélix, devenu patron d’un com­merce de menhirs. Face au succès d’Obélix, d’autres habi­tants se mettent à le concur­rencer en pro­duisant à leur tour des menhirs…

 

 

Le domaine des dieux

Le domaine des dieux
René Gos­cinny, Albert Uderzo.
Hachette, 2005.

Pour faire dis­pa­raître le village d’irréductibles Gaulois, les Romains veulent construire une ville dans la forêt qui entoure le village. Astérix essaie de pousser les esclaves à la révolte. Fina­lement, la ville est construite et de nom­breux Gaulois tentent de pro­fiter de la situation en faisant du com­merce avec les nouveaux habitants.

 

 

SOS bonheur
Dupuis, 2001.

Scénario : Van Hamme. Dessin : Griffo

SOS Bonheur est une dystopie. Van Hamme y pose la question de l’implication de l’État dans nos vies à travers plusieurs histoires axées chacune sur un thème spécifique (le travail en entreprise, le système de santé, le contrôle des naissances, l’économie de la culture, etc) et pousse à son paroxysme une société démocratique où les lois encadrent le quotidien des citoyens au point d’empêcher quasiment toute initiative personnelle.

 


 

Le Schtroumpf financier
Lombard, 1992.

Peyo

Le Grand Schtroumpf est tombé malade. Il lui faut une potion spéciale qu’on ne trouve qu’en ville. Le serviteur du druide Homnibus accompagne un Schtroumpf à la ville pour obtenir ce qui manque à son maître. Là, le Schtroumpf découvre l’argent et commet l’irréparable : vouloir introduire la monnaie dans le paradis sans argent ! Au fil des pages sont évoqués l’abandon du troc, le crédit, l’impôt, le vol, la discrimination par l’argent.

 

 

 

Achille Talon, l’Archipel de Sanzunron
Dargaud, 1985.
​​​​​​​Greg.

Dans cet album, Hilarion Lefuneste décide de faire un retour aux sources en allant faire un voyage dans l’archipel de Sanzunron, à Trokhatouva, île de l’archipel des Sanzunron. Là-bas, nul argent mais des échanges de services, un rêve pour le brave Lefuneste... Rêve qui va vite tourner au cauchemar...

 

 

 

Les Aventures d’Anselme Lanturlu, Elle court, elle court, l’inflation
Belin, 1983
Jean-Pierre Petit.
A partir de 10 ans

Quand Anselme Lanturlu, personnage de bande dessinée curieux et candide, se familiarise avec l’économie. Il est aidé dans cette tâche par la charmante Sophie qui le guide dans ses démarches tout en le laissant chercher, et par Tirésias, l’escargot gaffeur.
A télécharger ici.

 

 

 

Retrouvez également notre sélection de thrillers financiers en BD, notamment les séries IR$ et Dantès.


Publié le 23 janvier 2019. Mis à jour le 19 février 2019