La crise de 1929 dans la peinture américaine

Jusqu’au 30 janvier, le Musée de l’Orangerie, à Paris, présente « La peinture américaine des années 30 ». Une occasion de voir comment la crise de 1929 et la Grande Dépression qui l’a suivie ont influencé les artistes américains.

Le krach boursier d’octobre 1929 marque un tournant dans l’histoire économique. Sur le plan artistique aussi, ces années 30 apportent de grands changements.

Les styles et les genres picturaux de cette période sont divers et offrent autant de points de vue sur ces temps troublés : réalismes – souvent très différents – d’Edward Hopper, de Charles Sheeler, de Grant Wood ou de Paul Cadmus ; néo-cubisme de Stuart Davis ;  natures mortes de Georgia O’Keeffe ; abstraction de Jackson Pollock ou d’Arthur Dove. Le propos des artistes peut être très direct ou plus métaphorique.

Le contexte économique transparaît dans les œuvres des artistes

Le contexte économique transparaît dans de nombreuses œuvres de l’époque. Au fil de l’exposition, le visiteur découvre que de nombreux dégâts liés à la crise ont été décrits ou évoqués : la condition précaire des dockers de Saint-Louis, les grandes grèves, les difficultés du monde agricole. D’autres peintures témoignent de la fascination pour l’industrie ou, au contraire, pour un terroir rassurant et idéalisé.      

Les peintres sont porteurs de l’anxiété ambiante, d’un climat de solitude et, en même temps, des aspirations de leurs contemporains au divertissement. Le visiteur peut également se faire une idée de l’ambiance de l’époque avec plusieurs vidéos présentées dans le parcours de l’exposition.

À noter aussi : la période a été marquée par une politique culturelle volontariste, avec la création, dans le cadre du New Deal de Roosevelt, du « Public Works of Art Project ». Les commandes de l’État ont, par exemple, permis la réalisation de peintures murales dans les immeubles publics.

Pour plus d’informations sur l’exposition « La peinture américaine des années 1930 » .

Pour voir un diaporama d’œuvres réalisées dans le cadre du « Public Works of Art Project » (Smithsonian magazine).  

Voir aussi la crise de 1929 en vidéos dans notre webdoc « Images de crises ».

Photo

Tableau de l’exposition : American Landscape de Charles Sheeler (MOMA)


Publié le 16 janvier 2017.